arrêter le sucre

Les petits bonheurs d’une vie sans sucre

PARTAGEZ
  •  
  •  
  •  
  •  

Une fois n’est pas coutume : aujourd’hui, je voudrais vous parler de bonheur. Le bonheur d’une vie sans sucre. En général, on évoque surtout les effets positifs d’une alimentation pauvre en glucides sur votre santé. Cet aspect est essentiel bien sûr mais ce que j’aimerais partager avec vous, ce sont les petits bonheurs que cette alimentation m’a apportés. Des petits bonheurs simples de la vie de tous les jours qui comme ça n’ont l’air de rien mais qui, mis bout à bout, vous changent la vie.

1) Reprendre le contrôle

Si je regarde quelques années en arrière, je me souviens du temps où il me fallait terminer chaque repas par une note sucrée. Adolescente, c’était plutôt une crème dessert, plus tard, un ou deux carrés de chocolat (ou trois, ou quatre…). Sans cela, je sortais de table frustrée et mécontente.

Lorsque j’ai décidé de limiter ma consommation de sucre, j’ai supprimé définitivement cette habitude. Plus de dessert à la fin des repas. Cela n’a pas été simple, les habitudes ont la vie dure !

Aujourd’hui, le temps a passé et je ne connais plus cette frustration. J’ai repris le contrôle. Je n’ai plus cette sensation de manque qui me perturbait et qui me poussait parfois à grignoter même après le repas du soir.

Exit aussi les fringales sucrées. Vous savez, ces envies irrépressibles de se jeter sur quelque chose de sucré après une mauvaise journée ou après de fortes émotions. Cette façon de gérer le stress a des effets délétères sur la santé mais aussi sur l’estime de soi car cela s’accompagne souvent d’un sentiment de culpabilité.

Au contraire, l’arrêt du sucre permet d’avoir un autre rapport à la nourriture, de sortir de la dépendance aux produits transformés et de développer des relations plus saines avec son alimentation.

Pour ne rien vous cacher, aujourd’hui je me sens plus libre que jamais : libre de manger quand j’ai faim et uniquement des aliments sains et nourrissants.

2) Retrouver le goût des aliments

Saviez-vous que le sucre masque le goût des aliments ? Lorsque vous arrêtez d’ajouter du sucre à votre alimentation, vous découvrez que les aliments ont leur propre goût et que le sucre ne fait que le masquer.

Lorsque j’ai commencé à diminuer le sucre dans mon alimentation, j’ai tout naturellement changé ma façon de petit-déjeuner et j’ai supprimé le sucre dans mon thé. À ma grande surprise, cela a été très facile. La plupart des thés sont forts en goût et s’apprécient « nature ». J’en suis venue à me demander pourquoi diable est-ce que j’avais commencé à sucrer mon thé.

Pour le café, ça a été une autre histoire. C’est vrai que beaucoup réussissent avec succès à passer au café sans sucre mais je n’ai jamais pu m’y faire. Et vous savez quoi ? La raison à cela est plutôt simple : je n’aime pas le café ! Et oui ! Il me fallait beaucoup de sucre pour en masquer le goût mais en réalité, j’en buvais sans réfléchir, un peu comme tout le monde et plus pour ses propriétés énergisantes qu’autre chose. Quand j’ai compris cela, j’ai arrêté d’en boire, tout simplement !

Sucrer un aliment pour en masquer le goût, c’est une pratique très répandue dans l’industrie alimentaire. Ainsi, si vous consommez des aliments préparés, vous n’échapperez pas à cette frénésie de sucre. Les industriels s’en servent pour masquer l’acidité ou pour tromper le consommateur lorsque le produit est fade et insipide. (Du sucre caché dans presque tous les produits industriels)

Pour retrouver le vrai goût des aliments, exit le sucre ajouté et l’alimentation industrielle.

Sucrer un jus de fruits : inutile ! Les jus de fruits sont naturellement sucrés ! Pressez et buvez !

Un carré de chocolat ? Oui mais avec le minimum de sucre. J’ai appris à aimer le chocolat noir avec 90 % de cacao. (Le chocolat sans sucre)

Et je dois vous le dire : le goût âpre et corsé d’un thé vert est incomparable !

Cet article participe à l’événement inter-blogueurs “Les sources de bonheur inspirantes » organisé par Claire Joyeux du blog Recettes Minceur Bonheur . N’hésite pas à visiter son blog pour découvrir son univers !

3) Réapprendre à cuisiner

Vous l’avez compris : quand on décide de diminuer drastiquement sa consommation de sucre, il faut par la même occasion limiter au maximum la consommation d’aliments industriels et de produits transformés. Il faut les remplacer par des produits bruts et frais qu’il faut réapprendre à cuisiner.

Il ne faut pas sous-estimer ce changement. Cela demande de changer ses habitudes. Où faire ses courses ? Où trouver de bons produits ? Quand et comment les cuisiner ?

Passées les premières semaines, on se prend au jeu : cuisiner en famille des produits sains, découvrir de nouveaux aliments, tester de nouvelles recettes…

Il faut reconnaître que c’est sans doute la meilleure période pour amorcer ce changement, car internet regorge d’informations, de blogs et de vidéos si vous manquez d’imagination. La mode de la healthy food, ça a du bon ! J’ai passé plusieurs heures sur Pinterest et sur YouTube pour trouver l’inspiration et finalement, moi qui n’avais jamais ni le temps ni l’envie de cuisiner, j’ai réappris à aimer ça.

Le plus satisfaisant est sans doute de partager ces moments avec mes filles et d’en profiter pour leur transmettre le goût des bonnes choses.

4) Retrouver de l’énergie

Quoi de plus précieux que l’énergie ? Dans nos vies modernes, nous sommes sollicités dès le réveil et nos journées défilent à un rythme parfois effréné. Une alimentation low carb avec un apport raisonné en glucides permet de conserver cette énergie et d’être au top toute la journée.

Au contraire, une consommation excessive de sucre, c’est l’assurance d’avoir une énergie en dents de scie avec de nombreux coups de fatigue.

Et pourtant, les préjugés ont la vie dure. Le sucre a la réputation d’apporter de l’énergie et il est parfois bien difficile de faire admettre le contraire.

En fait, si les glucides apportent bien de l’énergie, c’est seulement à court terme. Consommés en excès, ils provoquent un pic d’insuline mais gare à la descente ! Quand le niveau de sucre dans le sang chute, c’est le coup de barre.

Je vous ai déjà parlé de ma consommation de café sucré il y a plusieurs années de cela, ou plutôt de sucre au café. Et bien à cette époque, presque tous les jours, j’avais systématiquement une sensation de malaise aux environs de 11h. Cela pouvait aller de la simple gêne à des véritables vertiges qui m’obligeaient à cesser le travail immédiatement. Ce qui m’étonnait, c’était la ponctualité de ces malaises qui revenaient toujours à la même heure. Quelques recherches et j’ai compris le problème : je faisais de l’hypoglycémie. Mon café riche en sucre faisait monter rapidement mon taux de sucre dans le sang et quand celui-ci redescendait brutalement, c’était le drame.

Un changement de petit-déjeuner et la situation était réglée. Le secret est de privilégier les aliments pauvres en glucides ou au moins ceux à index glycémique bas.

Il faut bien le dire : c’est un plaisir de pouvoir se donner à fond toute la matinée sans craindre le coup de massue de 11h.

5) Consommer autrement

On appelle cela l’effet boule de neige. Changer ma façon de manger m’a conduite à modifier peu à peu ma façon de consommer, pour mon plus grand bonheur et pour celui de la planète !

Consommer moins, tout d’abord. Moins de produits industriels bourrés de sucre et d’additifs. Au final, c’est moins de soucis de santé, moins d’emballages et moins d’argent dépensé !

Consommer mieux, ensuite. Quand on commence à s’intéresser de près à ce que l’on mange, c’est comme mettre le doigt dans un engrenage : on commence à s’interroger sur tout. Cela commence par le décryptage des étiquettes et la chasse au sucre ajouté. En s’intéressant de près à la composition des produits, on est invariablement amené à faire un tri et à supprimer bon nombre d’aliments aux ingrédients plus que douteux.

Pour manger moins de produits industriels. Il faut les remplacer par des produits bruts mais rapidement, d’autres questions surviennent : quels produits, quelle provenance, bio ou pas bio, à quelle saison ? Etc.

J’ai appris à consommer autrement, à choisir mes produits, à trouver les meilleurs producteurs et à consommer des fruits et légumes de saison. J’ai ainsi découvert le bonheur d’être un « consom’acteur » qui choisit son alimentation en conscience plutôt que de se la voir imposer.

On dit souvent que le bonheur est dans l’assiette. Il ne faut pas sous-estimer les changements que peut apporter une alimentation plus saine. Le bonheur de cuisiner de bons produits qui nous apporteront forme et énergie…cela n’a pas de prix !

Cet article participe à l’événement inter-blogueurs “Les sources de bonheur inspirantes organisé par Claire Joyeux du blog Recettes Minceur Bonheur . N’hésite pas à visiter son blog pour découvrir son univers !

 


arrêter le sucre

Pour aller plus loin, vous êtes libre de recevoir votre guide mémo gratuit :

10 HABITUDES POUR VOUS DÉBARRASSER DU SUCRE

 




PARTAGEZ
  •  
  •  
  •  
  •  

3 commentaires sur “Les petits bonheurs d’une vie sans sucre”

  1. Bonjour Angie,
    Je regardais le carnaval d’article de Claire, quand je suis tombé sur ton article. Génial ! Merci pour cet article et surtout pour ton site.
    Je tiens moi-même un site, si tu veux aller y faire un tour:
    https://mon-super-regime.com/
    Comme tu peux le voir je suis dans la thématique des régimes et il se trouve que l’on me demande souvent comment arrêter le sucre, mais plutôt à l’étape de départ. C’est à dire que les personnes en général ont du mal à se passer du « dessert  » de fin de repas.
    J’ai une question: quel conseil donnerais-tu pour passer ce cap tellement difficile?

    1. Merci pour ton commentaire Gabriel !
      Le dessert en fin de repas, c’est effectivement une habitude difficile à perdre ! Non seulement pour la petite note sucrée mais aussi parce que c’est tout simplement une habitude (c’est comme les fumeurs qui sont accros non seulement à la nicotine mais aussi au geste même de fumer). Je pense qu’il faut garder cette habitude de terminer le repas par un petit plaisir. Il faut juste choisir un plaisir sain ! Pour ma part, c’est une infusion et un carré de chocolat noir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *