Arrêter le sucre

Pourquoi vous devez arrêter le sucre ?

Stop aux sucres rapides
Written by Angie

Arrêter le sucre : c’est tendance !

Vous l’avez peut-être remarqué, arrêter le sucre, c’est un peu à la mode. En effet, après des décennies à dénoncer des produits trop gras et à prôner le 0% de matière grasse, l’industrie de la minceur a viré sa cuti. Elle pointe maintenant le sucre comme étant la principale cause des problèmes de surpoids des sociétés modernes.

Arrêter le sucre pour éviter les effets néfastes du sucre raffiné.

Voyons un peu ce qu’on lui reproche.

Le sucre, un ami qui ne vous veut pas de bien

Pour faire simple, le sucre est accusé de provoquer des désordres métaboliques qui vont amener des problèmes de santé en cascade, le surpoids n’étant que la partie émergée de l’iceberg.

Le problème viendrait de l’augmentation du taux de sucre dans le sang, la glycémie, lors de la consommation de glucides.  Lorsque ce taux augmente, l’insuline qui est une hormone dont c’est le rôle intervient pour faire redescendre la glycémie en faisant pénétrer le glucose dans les cellules où il est stocké. Seulement voilà : plus on consomme des glucides en excès, plus l’insuline est obligée d’intervenir et plus elle entraîne un stockage dans les cellules sous forme de graisse. C’est comme cela que se produit le paradoxe suivant : manger trop de sucre rend trop gras !

Au niveau de votre santé, cela peut entraîner tout une série de désordres plus ou moins graves  : un surpoids qui peut mener à l’obésité, des problèmes dentaires,  une fatigue chronique, un diabète de type 2, une augmentation du cholestérol, un déséquilibre de la flore intestinale etc… (lire cet article pour en savoir plus)

Une vie sans sucre

A contrario, les résultats de ceux qui ont arrêter le sucre raffiné sont très intéressant. Voici les principaux effets observés :

  • Arrêter le sucre pour être plus en forme…

Tout le monde l’affirme : une alimentation trop sucrée provoque de la fatigue et un manque d’énergie. Peut-être l’avez-vous vérifié vous même : qui n’a jamais connu le petit coup de barre de 11h, quand ce n’est pas la grosse crise d’hypoglycémie. Parmi les effets néfastes du sucre, on signale même l’anxiété, la dépression et autres troubles de l’humeur. C’est la une première motivation : retrouver la forme et l’énergie.

  • Arrêter le sucre pour être en bonne santé…

Obésité, diabète, caries, foie grasvoilà le programme pour les accros aux sucres. Rien de bien réjouissant. La consommation excessive de sucre est même accusée de favoriser le cancer.

  • Arrêter le sucre pour maigrir…

Et oui ! Pour beaucoup, les années passent et l’alimentation moderne nous fait prendre entre 2 et 4 kilos par an. Au bout de 15, 20 ans, le résultat peut être désastreux. Pour perdre ces kilos superflus, il faut contrôler sa consommation de glucides en général.

  • Arrêter le sucre pour être libre…

Bon, ça sonne un peu too much et pourtant c’est vrai. Le sucre entraîne une dépendance qui a été évaluée comme étant supérieure à la dépendance à la cocaïne. Effectivement, nombreux sont ceux qui ne peuvent pas terminer un repas sans une petite touche sucrée ou qui ont des fringales de sucre lorsqu’il s’ennuient ou sont déprimés. Le sucre rend accro et c’est aussi cette addiction qu’il faut combattre.

Faut-il supprimer tous les sucres ?

Le mot « sucre » est un terme générique qui recouvre en réalité plusieurs choses. Quoi de commun entre le sucre d’un coca et celui d’une pomme ? Faut-il les mettre dans le même sac ? Faut-il tous les supprimer ? A cette question je répondrais que cela dépend. Cela dépend de vous, de vos objectifs et de votre état de santé.

En tout état de cause, il convient de traquer TOUS LES SUCRES AJOUTÉS par les industriels dans leurs produits. Et la tâche est immense car on trouve du sucre partout, même dans des produits qu’on ne soupçonnerait pas : dans le jambon, dans les conserves… et même – incroyable – dans les médicaments ! Ce sucre là n’apporte rien et ne sert qu’à leurrer le consommateur sur le véritable goût des aliments. Il faut donc l’éliminer sans hésitations.

Il y a ensuite les aliments plaisirs tels que les gâteaux, les biscuits, les jus de fruits… dont on peut se passer mais qu’on aime manger par gourmandise. Si vous être en bonne santé et que vous n’avez pas de problème de poids, inutile de les supprimer totalement mais il faut limiter leur consommation. Par conte, si votre objectif est de maigrir ou si vous avez déjà des problèmes de santé dus au sucre, alors il faudra songer à les éliminer totalement.

Enfin, il y a les glucides qui ont un IG moyen ou bas et qui font partie d’une alimentation traditionnelle : pâtes, riz, pommes de terre, légumineuses… Normalement, il peuvent continuer à être consommés mais de manière occasionnelle (privilégier les légumes) et en les choisissant les moins transformés et les plus complets possible.

Évidemment, les fruits et les légumes ne doivent pas être supprimés. Ils ne posent pas de problème, à moins d’en consommer des kilos, ce qui est relativement rare.

Certains adoptent des régimes plus strictes tels que les régimes low carb ou le régime cétogène dans lesquels le taux de glucides est réduit au minimum.  Ces régimes ont prouvés leur efficacité en matière de perte de poids. Ils sont également utilisés lors de problèmes de santé très spécifiques (autisme… ). Ils peuvent donc parfois s’avérer intéressant mais ils sont très strictes et ils mais ces régimes demandent une plus grande prudence car c’est tout l’approvisionnement en énergie qui est modifié. Dans ce cas, les conseils d’un médecin peuvent s’avérer utiles.

Les raisons pour arrêter le sucre sont donc nombreuses. Reste à s’y mettre et à changer peu à peu ses habitudes pour adopter un mode de vie plus sain.

Pour aller plus loin, vous êtes libre de recevoir votre guide des 12 habitudes pour se débarrasser du sucre.



C'est décidé, j'arrête le sucre ! Les kilos qui s'accumulent, le manque d'énergie, les problèmes dentaires, la peau terne.... tout cela je n'en veux plus! Pour moi et pour toute ma petite famille, il est urgent d'arrêter le sucre raffiné et de diminuer notre consommation de glucides et de produits transformés. Suivez nous dans ce périple contre le sucre, nos essais, nos erreurs, nos petites et nos grandes victoires !

Laisser un commentaire